Etre soi ou porter un masque ?


Confronté à la vie, nous apprenons à porter un masque pour atteindre nos objectifs vitaux. L’enfant, apprend à son dépend, qu’il doit cacher ses sentiments dans le but de plaire aux autres, de se fabriquer un masque pour faire face aux situations rencontrées. Au début, nous étions que perceptions, sensations et émotions, puis, il y a la découverte de l’autre et de la nécessité d’entrer en contact pour satisfaire nos besoins primaires.
C’est là que nous comprendrons que l’autre à le pouvoir de répondre à nos demandes. Nous découvrons que cet être peut répondre à nos besoins si l’on attire son attention en souriant ou en pleurant. Nous découvrons aussi, que nous avons des sensations de chaud, de froid, de doux, de rugueux, de lumineux, de sombres et que l’on aime ou n’aime pas cela.  Et puis, nous commençons à ressentir des peurs, des joies et nous constatons que nos attitudes déclenchent des manifestations d’émotions chez l’autre, de la joie, de l’angoisse, de la colère, des expressions d’amour et de tendresse.
Alors, presque sans en avoir conscience, quelques croyances à propos de qu’il faut faire ou ne pas faire pour séduire et obtenir s’imposent à nous. Ainsi, d’expérience nouvelle en nouvelles expériences au contact de l’autre, nous comprenons intuitivement qu’il nous faut porter un masque de séduction voire d’agression, pour satisfaire et se faire satisfaire par l’autre. Plus tard, viendra le moment de la réprimande, juste ou injuste, et nous découvrons que nous  attirons des récompenses agréables ou des punitions.
Nous comprendrons ainsi que la société nous apporte des bienfaits et aussi des contraintes désagréables en nous suggérant des croyances sur ce que nous devrions être ou ne pas être. Nos parents, nos enseignants, plus généralement les adultes nous feront partager des règles auxquelles nous devrions impérativement nous soumettre si nous ne voulons pas subir des souffrances ou des punitions.  Puis vient un moment donné, où nous nous apercevrons que les adultes ne répondent pas à toutes nos demandes insinuant en nous les doutes. Avons-nous eu les bons comportements ? Ceux à qui nous faisons confiance sont-ils fiables ? Pourquoi avons-nous certains réflexes face à des situations données ? Peut-on être soi ou doit-on toujours porter un masque ? Dès lors, nous découvrons que nous avons peur que se reproduisent des situations désagréables ou des souffrances vécues. 
Dans d’autres cas, nous découvrons que nous avons construit notre vie sur des conclusions erronées autant sur les plans affectifs que professionnels. Que nos choix de vie ne correspondaient pas à ce que nous voulions être ? Nous pourrons dès lors faire un nouveau choix, décider d’agir pour être plus en accord avec soi-même  rangeant dans nos souvenir les masques qui nous ont tant fait souffrir ou faussement soulagé. En cessant notre dépendance aux souffrances générées par nos anciennes peurs, nous trouveront les clefs permettant d’exprimer notre positivité afin de transformer nos pires craintes en nouvelle confiance dans la vie.
Libérez-vous de vos masques et vous vous porterez de mieux en mieux. Vous saurez enfin comment redevenir soi en vivant le ressenti du plaisir au quotidien de faire le bon choix en harmonie avec ce que vous voulez vivre.  Vous y accéderez après avoir répondu à vos légitimes interrogations sur le sens à donner à votre existence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :