Ampélographie


L’ampélographie est la discipline étudiant la vigne et plus particulièrement ses espèces et variétés, les cépages. L’ampélographie est un nom composé de 2 mots grecs, ampelos (vigne) et graphein (écrire).
Son histoire remonte à l’antiquité : Les agronomes latins (Pline l’ancien, Virgile, Varron) montrent de l’intérêt aux différents cépages mais n’en font pas la description. Au moyen Age : du XIe au XIIIe siècles, les croisés ramènent de leurs voyages de nouveaux cépages dont le Furmint et l’Altesse.

Au XIVe siècle :  Pierre de Crescence écrit en 1303 un traité d’économie rurale (l’Opus ruralium commodorum) traitant notamment de la viticulture, d’ampélographie et d’oenologie.

A la Renaissance : au XVIe siècle,  Alonso de Herrera , agronome et écrivain espagnol écrit en 1513 une compilation dans laquelle on trouve notamment des renseignements sur différents cépages : malvasia, torrontés, uva palomina

Au XVIIe siècle : Andréas Baccius publie  »De naturali vinorum historia », une compilation d’ouvrages remontant jusqu’aux auteurs latin.

Olivier de Serres (1539-1619) agronome célèbre cite dans son ouvrage Théâtre d’Agriculture plusieurs cépages : pinot, pique-poule, Malvoisie.

Jean Merlet publie en 1667  »Abrégé des bons fruits » dans lequel on trouve de nombreux renseignements sur des cépages français : muscat blanc de Frontignan, Sauvignon, gamay blanc et noir.

Au XVIIIe siècle : le botaniste Charles de Linnéé publie en 1753 Species plantarum dans lequel il décrit les premières espèces de vignes connues.

En 1780, l’abbé Rozier  publie les premiers textes de son cours d’agriculture.

En Espagne, en 1807, Don Simon-Roxas Clemente, bibliothécaire au jardin botanique de Madrid entreprend la classification des vignes d’Andalousie.

En Italie, le Comte Giorgio Gallesio publie en 1817 Pomona Italina, ouvrage dans lequel il décrit 26 cépages.

En Russie, en 1832, Koeppen publie  » Sur le commerce des vins en Russie » dans ce livre; il fait la description de 196 cépages russes. En France, le Comte Alexandre Odart publie l’Ampélographie universelle ou Traité des cépages les plus estimés lors de six éditions de 1845 à 1873. Pour en savoir plus sur les cépages voir http://www.terroirexperience.com/questions-vin/cepages-def/ 

Il existe  différent Critères de description ampélographique voir  http://www.vignevin-sudouest.com/publications/ampelographie/criteres-description-ampelographique.php

Divers lieux très explicatifs  et très documentés  sur le thème sont à visiter et à découvrir dans divers pays. Vous les trouverez en tapant dans votre navigateur de recherche préféré   » jardin ampélographique ».

One response to this post.

  1. Normally I don’t read article on blogs, however I would like to say that this write-up very pressured me to take a look at and do it! Your writing style has been amazed me. Thank you, quite nice article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :