Comment rencontrer amitié, amour, tendresse ?


Nous avons été domestiqués par des croyances imposées. Punis ou récompensés selon ces croyances.  La peur d’être puni et de ne pas être récompensé, nous ont contraints à nous insérer dans une société pour faire plaisir et paraître bien.  Faisant naître en nous la culpabilité, le doute, la peur ainsi que le manque d’estime de soi.
L’amour tendresse envers soi-même est l’antidote au manque d’estime de soi. Vous devez découvrir la bonté qui est en vous et chez les autres sans prétentions ni orgueil. Permettre un échange en confiance, juste et équilibré afin de casser les anciennes peurs irraisonnées. Cette simple ouverture aux autres permet de rompre la solitude dans laquelle notre éducation, l’individualisme et l’esprit de compétition nous a conduit.

Il y a diverses sortes d’amitiés :
L’amitié occasionnelle de la personne qui a un simple coup de cœur pour vous et qui vous le démontre pour attirer votre attention.
L’amitié intéressée qui se construit sur des relations basées sur l’intérêt matériel ou professionnel.
L’amitié qui est une forme d’admiration de vos qualités mais qui n’est pas toujours directement témoignée et peut parfois rester secrète.
L’amitié qui se forge aux cours des ans, qui n’est pas toujours démonstrative, mais qui est durable.
L’amitié vraie et sans compromis, sans jugement, tolérante et toujours présente face aux bons et mauvais jours.

Sans attachement, comme sans curiosité il n’y a pas d’empathie possible et la seule évidence est que le « Je » ne peux vivre seul. Toutefois pour rencontrer l’autre, nous devons consentir quelques efforts pour susciter l’intérêt, séduire et aimer en ayant les antennes de notre ressentir parfaitement déployées. C’est ainsi que l’humain entre dans le groupe auquel il appartient en découvrant les bienfaits de l’empathie. L’empathie est l’art de tisser des liens, de savoir comprendre ce qui trouble ou déchire. L’humain survit socialement qu’en échangeant des informations et il faut l’aptitude émotionnelle de l’empathie pour que nos neurones miroirs entre en résonance avec le bon geste, le sourire, la parole de l’autre qui nous a attiré et qui nous permet de répondre au désir de séduction ou de ce qui nous touche. Pour être un bon (ne) empathique il faut : se respecter et savoir se faire respecter ; oser s’exprimer ; identifier et maîtriser nos attitudes pour être entendu; savoir faire face pour désamorcer l’agressivité de l’autre ; exprimer et partager notre assurance en défendant nos droits tout en respectant ceux des autres. Il s’agit de traiter d’égal à égal et sans a priori, négocier sans perdant ni gagnant et ce qu’il ne faut surtout pas vouloir est : asservir l’autre ; choisir à sa place ; critiquer sans avoir entendu ; se satisfaire prioritairement au détriment de l’autre; refuser d’entendre.

Voilà vous connaissez l’essentiel des règles de l’empathie, il vous reste simplement à acquérir un peu de pratique pour en tirer les bienfaits et tisser vos nouvelles relations amitié, amour et tendresse en toute confiance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :