Procrastination


La procrastination est la tendance à remettre systématiquement au lendemain les actions.

 

Les personnes affectées sont souvent des perfectionnistes qui n’acceptent pas l’idée de produire un résultat imparfait. Cette personne contourne le problème en ne faisant rien car l’envie trop forte de perfection a pour conséquence de mentalement exagérer la difficulté, la longueur ou le déplaisir de la tâche à effectuer.

 

La peur d’avoir succès peut être  aussi une des causes de la procrastination quand on craint de devenir froid et distant avec les autres et de perdre ainsi la capacité à se faire des amis et à s’amuser. 

 

A contrario la peur d’être seul peut inciter une personne à la procrastination  jusqu’à que le problème devienne réel et qu’une personne survienne pour conseiller ou protéger. 

 

Parfois, chez certaines personnes, repousser le travail que l’on attend d’eux est une façon de préserver l’autonomie et l’indépendance lorsque des ordres n’ont pas été exprimés clairement ou d’une manière ressentie comme injuste.

 

On recense trois domaines privilégiés de la procrastination :

  • dans les études (et plus tard la vie professionnelle) ;
  • dans la vie quotidienne (procrastination routinière) ;
  • dans les prises de décision (procrastination décisionnelle).

Comment peut-on s’auto guérir de ce qui peut devenir une maladie invalidante ?

 

Diverses solutions existent :

  • Simplement se motiver en se disant que personne n’est parfait et que vous avez droit aussi à ne pas l’être.   
  • Faire une liste des tâches que vous avez à faire et les classer par ordre de priorité. Puis tracer l’une après l’autre les tâches effectuées car cela motive pour aller au bout.
  • S’accorder une récompense ou un petit plaisir chaque fois que vous avez fini une tâche.
  • On peut parfois diviser un gros travail en plusieurs petites tâches selon le procédé de  fixer des objectifs réalistes et atteignables que l’on est sûr de réussir dans un temps prévisible. 
  • Faire des petites pauses pour ne pas se décourager.                       
  • On peut commencer par les tâches les plus difficiles et travailler ensuite sur les faciles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :