L’âge du plaisir d’être soi


L’une des plus belles conquêtes lorsqu’on est  arrivé à l’âge du temps libéré des contraintes professionnelles est sans doute de découvrir qu’avec cette liberté retrouvée nous pouvons enfin être désormais infiniment soi.

 

Peu à peu, nous découvrons le pur plaisir d’avoir le désir de poursuivre l’expérience du temps qui passe et de la vie qui s’écoule au rythme que l’on a choisi. De vivre intensément l’instant comme s’il ne devait jamais plus se reproduire.

 

Assouvissement du désir, besoin de s’épanouir et de se prendre en charge, envie de partager, de donner, de communiquer, de grandir avec l’autre deviennent nos plus saines préoccupations

 

Nous avons enfin le beau temps de se nourrir de la pensée des autres.

 

Nous pouvons désormais, nous libérer de nos automatismes, de nos contraintes d’images, de nos actes retenus par convention.

Nous avons aussi la liberté de penser à loisir,  d’être soi parmi les autres tel(le) que nous voulons l’être.

 

Il s’agit dès lors d’une inestimable conquête sur le temps psychologique. Ce temps qui se constitue peu à peu, par l’accumulation des souvenirs. Par l’expérience acquise lors de nos apprentissages et technique pour vivre et survivre et aussi par les choix fait de mises en pratique, pour nous rendre la vie plus agréable.

 

C’est avec ce temps psychologique que chacun(e) acquiert ses stocks de connaissances et d’émotions vécues, dans lesquels nous pouvons puiser pour faire face aux nouvelles exigences de notre vie.

 

Et puis nous apprenons aussi qu’être c’est désirer, désirer c’est ressentir ce qui est bon pour nous afin d’aller vers notre épanouissement.

Que c’est le manque du désir qui nous affaiblit  car souvent nous nous trompons sur que nous voulons et sur la qualité des événements qui nous arrivent.

 

C’est ainsi en faisant appel à son intelligence que l’être humain rectifie ses connaissances et  peut retrouver le chemin de la satisfaction de ses désirs.

 

Trouvez ce qui correspond à votre réel besoin à satisfaire et ainsi peu à peu vous deviendrez l’acteur(trice) qui concrétise son désir consciemment en retirant le plus grand plaisir de vivre.

 

C’est souvent par nos désirs inconscients mal satisfait que va naître et apparaître notre pire mal être dans la vie.

 

Le temps est venu enfin, sans autre contrainte, de faire le choix de vivre notre désir en pleine conscience, pour concrétiser alors  notre recherche du plaisir. Un plaisir qui devient nécessaire à notre qualité de vie jours après jours.

 

De la compréhension de la vraie nature de votre désir naîtra votre meilleure  et durable source d’équilibre pour vos années à venir.

 

Pensez un peu à  ce qui précède, posez-vous franchement les questions et relisez cette invite encore une autre fois et vous verrez comme cela vous fera du bien dans votre quête du bonheur tous simple de vivre heureux(se).

 

Mais attention car il y a aussi les pièges auxquels il faut échapper. Celui des attentes insatisfaites, de nos espoirs déçus qui reviennent à la surface, des regrets de se que nous n’avons pas pu réaliser, des trop beaux souvenirs que notre physique ne pourra plus revivre.  Il ne faut pas que le temps psychologique nous conduise à choisir de vivre dans un ailleurs  qui serait demain ou hier.

 

Vous voilà prévenu(e) !

 

 

One response to this post.

  1. Posted by Nanou on 14 juillet 2009 at 22 h 17 min

    Bien vu ! Mais ne suffit-il pas de regarder les visages pour savoir quel chemin ils ont pris, ces fameuses rides que l\’on essaie de chasser à coup de crêmes en disent plus qu\’un long discours. J\’ai lu et relu ton texte en entier et par morceau en pensant à certaines de mes amies jamais heureuses, toujours en quète du passé ou de l\’avenir et je me dis que tu as raison mais chacun a sa vérité à sa mesure.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :