L’intime besoin de chaleur humaine


Curieusement l’enfant entre le vingtième et le trentième mois  sans le secours d’une école apprend les mots, découvre les accents, découvre les règles du comportement et même ce qu’il doit faire pour éviter de rencontrer la souffrance.

 Si l’on pas encore constaté exactement toute les raisons du pourquoi, ce petit être fait un tel effort gigantesque qui consiste en quelques mois à apprendre à se dresser sur ses jambes, à mémoriser une centaine de mot, à comprendre la symbolique et l’utilisation approprié du mot.  On a pu observer que l’enfant privé de chaleur humaine prend un retard considérable dans ses apprentissages.

 Face à l’enfant, les adultes consacrent un effort considérable d’expression de la chaleur humaine pour gagner son affection  et il semble bien selon les observateurs que c’est cette même chaleur humaine qui soit le moteur des progrès lors des apprentissages.

 On n’a pu, aussi observer, qu’un enfant mal aimé, ou mal entouré, à cet âge passera une bonne partie de son existence à tenter de retrouver ou de compenser ce manque d’attention initial. Il développera même avec le temps un sentiment masochiste se disant que s’il n’a pas été aimé en fait c’est à lui même qu’en reviendrait la faute. Conception erronée qui le contraindra à prendre le masque de tout les sacrifices pour que cet adulte, voire les autres adultes, en viennent à l’aimer.

 Combien de vie ont été perturbée voire gâchée en raison de ce manque de chaleur humaine à un moment primordial du développement humain. Peut-être, s’agit-il d’une confortable majorité des êtres humains ?

 Les découvertes ces dernières années, nous ont apprises notamment par  les recherches en neuroscience que sans attachements, il n’y a pas d’empathie. Et que le « JE »  ne peux pas vivre seul sinon nous devenons agressif et sadique avec notre environnement social. Il a aussi été établi que le bain sensoriel dépend essentiellement des attitudes parentales attentives et bienveillantes.

 Nous avons en fait, besoin d’être anxieux afin de se lier à la personne qui nous sécurise et cela est le fondement essentiel de notre plaisir d’aimer et d’apprendre à évoluer.

 Ces études ont également constaté que l’excès de sécurité affective pouvait curieusement provoquer presque les mêmes symptômes en rendant dépendant et manquant d’assurance.

 Tout cela dit, plus simplement : c’est parce que je t’aime que je vais faire ce tu veux et aussi ce qui est bon pour moi.

 Le déroulement de notre vie nous fait passer par de nombreuses étapes et souvent les moins heureuses se caractérisent par un manque de chaleur affective.

 A l’adolescence, il est fréquent que les problèmes de communications soient générés par un manque de chaleur effective ou d’attention des adultes.

 Puis plus tard les séparations affectives vécues nous confronteront violemment à nouveau au manque de chaleur affective.

 Parfois la vie professionnelle avec le cloisonnement peut aussi conduire à souffrir du manque de contacts humains dans certaines professions.

 Les ainés ont ceci de commun avec les adolescents que le manque de chaleur humaine provoque en eux parfois les mêmes drames qu’au moment de l’adolescence.

 Ceci rend vrai que l’individu ne  peut pas vivre agréablement s’il n’échange pas des informations affectives. Comme il est maintenant prouver que c’est le manque de chaleur humaine qui provoque le désir d’agression.

 En conclusion, la science de l’observation humaine à fait de considérables progrès et nous savons tous maintenant que sans le partage de chaleur humaine nous sommes en état de souffrance.

 Alors faites ce petit geste sympathique d’écoute de l’autre et offrez chaque jour, quelques minutes de votre temps pour diffuser autour de vous un peu de cette si précieuse chaleur humaine.

 Merci d’avance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :