Savoir apprendre


Savoir apprendre est l’art d’être curieux et d’avoir un appétit de vie qui consiste à découvrir ce que peut  apporter l’inconnu de ce qui nous entoure afin de progresser dans sa vie quotidienne.

Apprendre est donc le moyen de s’ouvrir à la connaissance de l’autre, ce verbe nécessite plusieurs techniques pour y parvenir : l’attention, la mémorisation, la compréhension d’un langage ou d’une image, la réflexion (pour confronté les idées produites par cette nouvelle observation) puis l’imagination pour trouver comment l’appliquer et s’en servir pour  atteindre nos objectifs de vie.

Le besoin d’information, d’une connaissance nouvelles apparaissent quand il y a un : un besoin  de ce que l’on n’a pas ; la nécessité d’une confirmation d’une connaissance que l’on a ; l’envie de compléter une information partielle ; le besoin d’être conforme aux buts, aux contraintes, aux attentes d’une situation à vivre.

On distingue  principalement 2 types de mémoire utiles pour l’acquisition des connaissances chez l’humain: la mémoire à court-terme qui permet de retenir pendant un laps de temps assez court un nombre d’informations limitées (entre 4 et 9), c’est cette mémoire que nous utilisons quand on nous dit un numéro de téléphone que l’on retient juste le temps pour le noter sur un papier. La mémoire à long-terme qui permet le stockage définitif d’informations nouvelles.

Ceci fait donc appel à la gestion mentale qui comprend l’observation consciente, l’acceptation de la prise d’information, de son traitement résumé pour l’inclure dans nos mémoires, l’association mentale à des images, des sons, des odeurs.

Pour mieux mémoriser il faut : associer à des images positives.  Penser à une couleur.  Utiliser tous les sens  pour mémoriser. Imaginer plusieurs dimensions possibles.   Penser à une image amusante de substitution et parfois lié l’objet de la mémorisation à des symboles connus.

Les auditifs associent image mentale et un son réentendu et qui a déjà séduit. Il y a les auditifs qui ont besoin d’entendre dire par d’autres et ceux qui retiennent ce qu’ils disent  eux-mêmes.

Il y a différentes  formes d’association visuelles. Pour certains, il s’agit  de revoir le film, ou une image fixe. Pour d’autres c’est une association à des formes, des couleurs, des sensations vécues lors de la perception.

 

Les kinesthésiques se font des images mentales à partir du toucher, du ressenti, de la manipulation. Ce sont comme des enfants qui ont besoin de manipuler, sentir au bout des doigts et d’associer à un mouvement.

 

En résumé être attentif c’est : toucher la forme, la surface, la taille, le poids. Voir la forme, la surface, la taille, la brillance. Entendre ce que je dis ou ce que dis l’autre. Lire dans sa tête ou dire à haute voix. Associer c’est faire des liens, comparer l’inconnu avec le connu, trier et ranger dans une catégorie. Percevoir c’est regarder, entendre, écouter, sentir et ressentir. Evoquer c’est coder, se donner une représentation de ce que l’on voit, de ce que l’on entend et de ce que l’on ressent.

Comment améliorer sa capacité de mémorisation

Trouver un équilibre alimentaire adapté à notre poids et nos habitudes de vies. Notre organisme a besoin de certaines substances dont l’insuffisance entraîne des baisses importantes de performances intellectuelles

Dormir régulièrement et suffisamment. Nous avons besoin de cela pour vivre sans stress perturbateurs de nos facultés mentales.

Aérer régulièrement la pièce son cadre de vie ou de travail.  Une oxygénation insuffisante entraîne une baisse de vigilance, de réactivité intellectuelle et de capacité de mémorisation.

Chercher la fraîcheur, le froid contracte les vaisseaux sanguins et permet une meilleure irrigation et oxygénation du cerveau.

Réduire la consommation d’alcool, de tabac, stupéfiant et de certaines substances médicamenteuses.  Ils créent des perturbations de la vigilance.

Boire de l’eau pour éliminer les toxines. Une accumulation de toxines à une incidence sur l’ensemble des  capacités de mémorisation.

Astuce pour bien mémoriser 

Il est utile de déterminer les éléments importants à retenir pour ne pas encombrer sa mémoire d’éléments inutiles. Retenir un résumé est souvent plus performant qu’absorber une masse d’informations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :