Maitrisez les 7 outils pour être soi


Apprenez  à  vous observer
La première règle pour apprendre à être soi est de prendre le temps de s’observer,  de comprendre les raisons de nos actions, de trouver le pourquoi de nos réactions. De tirer la leçon de nos erreurs de comportements pour tenter de ne pas les reproduire.
 
Prenez conscience de votre besoin de liberté face au savoir acquis
Il faut ensuite prendre conscience que plus de 80 % de nos croyances et savoir hérités de notre éducation, gravées dans nos mémoires, ne sont que des mensonges émis par ceux qui aspirent à nous mouler dans une réalité qui n’est pas la nôtre. Ils nous conduisent ainsi vers la souffrance  de ne pas pouvoir être soi.
 
Acceptez le regard de l’autre
Sachez que le miroir de l’autre est rarement objectif puisque généralement, il est le reflet de lui-même, toutefois c’est le seul outil à notre disposition pour confronter notre vision de nous même à un regard extérieur. Le  réel plaisir de la rencontre est découvrir un peu de l’image de soi chez l’autre et… parfois reconnaître un peu de l’image de l’autre chez soi aide aussi à s’aimer.
 
Soyez positivement critique
Se libérer de ses croyances est l’art d’acquérir la capacité d’émettre une critique constructive qui nous sert à ne pas reproduire essentiellement la cause de ce qui a généré notre erreur.  Cette libération nous sert à bâtir ou rebâtir pierre après pierre les fondements de notre désir d’être en cas de désespoir.
 
Rendez votre parole audible
La parole et le verbe sont si puissants qu’un seul mot peut changer positivement une vie ou détruire quelqu’un. Elle votre capacité, votre force pour exprimer et communiquer avec l’autre. Elle sert à  faire partager le fruit de votre connaissance de soi. Il est donc primordial d’apprendre à délivrer un message clair.
 
Sachez que ce qui est les autres n’est pas soi
Vous n’êtes jamais responsable de ce que font les autres, leurs actions dépendent de leurs propres motivations personnelles ou les exigences de leur vie. Même quand une situation vous paraît très personnelle et vous touche directement, il faut discerner ce qui appartient à l’autre et ce qui correspond à votre réalité d’être.
 
Le bonheur  d’être soi c’est l’oubli de la souffrance vécue
Ne passez pas votre temps à ressassez les souffrances vécues en faisant des suppositions sur votre culpabilité ou sur le comment vous auriez pu éviter ce qui vous est arrivé. La souffrance n’est qu’un simple accident de la vie, aussi douloureux soit-il, c’est en vous offrant le désir d’un nouveau plaisir à ressentir que vous corrigerez la blessure subie et retrouverez le simple désir d’être soi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :