Comment redevenir heureux (se) ?


Le bonheur et l’épanouissement se méritent et sont possibles qu’avec certains efforts de réflexions suivi de méditations et de programmations mentales qui font appel à votre mémoire.
La plénitude du ressenti du bonheur nécessite d’analyser le pourquoi de nos envies, de les interpréter, d’imaginer des théories pour pouvoir les concrétiser en actions bénéfiques.

Il faut savoir que nos émotions, nos joies et nos craintes sont la source de nos passions qui assemblent l’essentiel de notre vie.
Rien n’est donc que la seule affaire du hasard qui ne génère pas des actions mais des réactions inconscientes.
La passion est d’abord le désir excité par l’intelligence qui ne peut donc pas fonctionner sainement sans l’éveil de nos émotions. Les émotions sont les ressentis de ce qui nous arrive et ce que nous devons décrire avec justesse pour pouvoir agir.

Cet exercice intellectuel est la base de notre évolution. Il convient ainsi de comprendre si l’émotion ressentie a stimulé ou inhibé, par des craintes irraisonnées, notre intelligence.
En fait aimer c’est en premier lieu ressentir instinctivement que quelque chose nous réjouit. 
Sans amour, il n’y a pas la joie qui l’accompagne. Il n’y a pas non plus ce sentiment qui nous humanise que nous rencontrons et quand nous somme face à l’autre.
Cet autre qui souvent n’est que le miroir de soi même, ce quelque chose que l’on reconnaît et qui nous rassemble.
C’est donc un appel à notre mémoire qui crée l’amour en associant des ressentis nouveaux à des sensations déjà rencontrées.

Pour en savoir plus, il suffit de penser aux personnes et choses que l’on a aimées. Reconnaître à quels points elles ont influencées notre parcours de vie.
Avec-vous déjà changé votre destination de vie par amour pour une personne ou un désir d’évolution ? Ou encore pour une simple idée qui vous a touchée au cœur des vos émotions ?

Quelles en étaient les causes ou les circonstances ?  Quels désirs ont été à l’origine de ce ressenti  agréable ?
Ce simple souvenir vous permet-il d’accepter  ou de dédramatiser vos souffrances actuelles ?

Bravo, voilà vous venez de faire votre premier pas vers la reconquête du bonheur !
Il vous suffira désormais de reproduire l’exercice chaque fois que l’envie vous prend d’évoluer vers un mieux être et lorsque qu’une souffrance psychologique pollue votre cerveau.
Les souffrances psychologiques ne sont souvent que des illusions, le résultat de nos craintes ou la somme de nos inhibitions.

Ainsi, il faudra  désormais vous souvenir que le fait de vous libérer de vos illusions, craintes ou  inhibitions est bien la nouvelle porte d’entrée à franchir pour aller vers de nouveaux bonheurs à vivre et ressentir.
Il me reste à vous souhaiter de vivre les plus grands bonheurs possibles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :