Capabilité

Une « capabilité » ou « capacité » ou « liberté substantielle » est, suivant la définition qu’en propose Amartya Sen, la possibilité effective qu’un individu a de choisir diverses combinaisons de fonctionnements, autrement dit une évaluation de la liberté dont il jouit effectivement.

Chez Amartya Sen, la notion prend racine dans la théorie du choix social de l’être humain ainsi que dans sa philosophie morale et dans la philosophie de son action analytique.

Martha Nusbaum, philosophe américaine inspirée des travaux de Amarta Sen sur les enjeux du développement économique et de l’éthique, fait la promotion du concept de l’« approche de la capacité » (capability approach) dans le développement, approche qui voit les capacités (« libertés fondamentales », comme l’espérance de vie, l’engagement dans les échanges économiques ou la participation politique) comme la part constitutive du développement, elle qualifie la pauvreté comme une privation de ces capacités.

Selon la revue  « Sciences humaines », la « capabilité » désigne la possibilité pour les individus de faire des choix parmi les biens qu’ils jugent estimables et de les atteindre effectivement. Les « capabilités » sont les enjeux véritables de la justice sociale et du bonheur humain.

Publicités

Le neuroticisme

Le neuroticisme (ou névrosisme, névrotisme, neurotisme) est un trait de personnalité fondamental dans l’étude de la psychologie. Il caractérise une tendance persistante à l’expérience des émotions négatives.
Les individus possédant un haut degré de neuroticisme peuvent faire l’expérience d’émotions telles que l’anxiété, la colère, la culpabilité et la déprime. Ces émotions, qui sont habituellement une réponse au stress, sont interprétées comme une menace pour l’état émotionnel de l’individu, et peuvent causer quelques petites frustrations en guise de difficulté psychologique.
Le neuroticisme est associé à une faible intelligence émotionnelle, ce qui peut impliquer une baisse de motivation et des activités interpersonnelles ; c’est également un facteur de risque pour des troubles mentaux tels que la phobie, la dépression, les peurs paniques, et autres troubles anxieux (appelés névroses).
Nous indique Wikipedia.
Selon futura santé : Le neuroticisme correspond à un trait de la personnalité. Il concerne les personnes qui ont tendance à éprouver de manière durable des états émotionnels négatifs, tels que l’anxiété ou la déprime.
News medical Life Science : Dans certaines circonstances le neuroticisme peut être bon pour votre santé, selon une Université de l’apparence d’étude de Centre Médical de Rochester .
Le terme « neuroticisme sain » a été inventé en 2000 quand des chercheurs ont décrits comment la conscience peut fournir la dose d’autodiscipline qui réduit les comportements névrotiques malsains comme manger trop, fumer et boire trop de alcool.
Slate.fr nous apprend que les cinq facteurs qui forgent une personnalité sont (l’extraversion, le névrosisme ou neuroticisme, l’agréabilité, la conscience et l’ouverture. Si vous avez un haut niveau de neuroticisme, vous êtes un «chien de garde». Votre cerveau repère rapidement les expressions de frustrations qui indiquent la possibilité d’un danger. Si votre personnalité est marquée par un haut niveau d’ouverture, votre fonction est de stimuler la créativité de l’espèce, de développer les connaissances en testant de nouvelles idées, de nouvelles approches. Ceux qui sont plus orientés vers la conscience sont les moteurs de la société. Ils sont dans l’action et font que les choses sont faites. Ils transforment les idées et les projets en réalités concrètes. Enfin, les personnalités dont la dominante est l’agréabilité nous aident à gérer nos relations et à limiter les conflits. Leurs cerveaux sont naturellement altruistes ce qui leur permet plus facilement de se sacrifier pour le bien commun. Les extravertis se jettent dans la mêlée. Leur fonction est d’intervenir immédiatement dans une discussion, dans une activité… dans un combat.
Psychologue.net precise : Une théorie plus solide et scientifiquement prouvée de la personnalité a émergé dans les années 1980. Selon l’approche des Big Five (les Cinq Grands), la personnalité humaine se baserait sur cinq traits basiques, chacun d’entre eux existant sur un continuum entre deux pôles opposés. Le mélange de ces cinq qualités chez une personne prédit le comportement typique d’une personne dans différentes situations et dans le temps. Les cinq traits majeurs sont réunis sous le modèle OCEAN :
• (O) Ouverture aux expériences : créativité et curiosité contre intolérance et rigidité
• (C) Conscienciosité : détermination et responsabilité ou négligence et paresse
• (E) Extraversion : assurance et énergie ou intraversion et timidité
• (A) Agréabilité : amitié et empathie ou hostilité et insolence
• (N) Neuroticisme (ou névrosisme) : anxiété et instabilité ou stabilité émotionnelle et assurance.

9 minutes pour méditer ensemble sur le thème du bonheur

Feliz Año / 2017 /Bonne Année

Para vivir mejor Nº2

Idées pour vivre mieux Nº1

Asamblea General Marina Solidaria 2016